Compte rendu de la conférence d'Huber Reeves à Louvigny

Hubert Reeves a scindé sa conférence en 2 parties :

1)La belle histoire de l’univers et de la terre
2)La moins belle histoire

1 La belle histoire
La dernière photographie d’Hubble montre 100 milliards de galaxies, composées chacune de 100 milliards d’étoiles. Il y a certainement d’autres galaxies mais leur distance est trop grande pour une photo. L’univers a 13,7 milliards d’années. Les étoiles, qui naissent dans les nébuleuses de la voie lactée, meurent en s’effondrant sur elles-mêmes et dégagent leur matière superficielle qui va se mélanger avec d’autres. En mourant, les étoiles donnent naissance aux atomes. Le soleil a pu naître grâce à la mort de milliards d’étoiles et grâce à sa chaleur, les planètes solides ont pu exister. Seule la terre a pu retenir l’eau grâce à sa gravité ( l’eau s’évapore dans l’espace). L’apparition de la vie sur terre date de 3,8 milliards d’année et cette vie sort des océans il y a seulement 600 millions d’années. Depuis cette apparition, il s’est produit 5 extinctions totales d’espèces la 5ème étant celle des dinosaures provoquée par une météorite. Les mammifères ont profité de la disparition des dinosaures, qui prenaient tous les espaces vitaux , pour proliférer, s’adapter et se diversifier. A chaque extinction, les espèces survivantes s’adaptent et changent.

2 La moins belle histoire
La terre est pleine de monde et ses ressources ne sont pas inépuisables. En moins d’un siècle, nous avons brûlé la moitié de la réserve terrestre de pétrole, coupé plus de la moitié de sa forêt, exterminé 20 à 30 % de ses espèces animales et végétales(par rapport à 1900, nous exterminons 1000 fois plus d’espèces par année) et provoquer un réchauffement climatique responsable de tempêtes, inondations etc… de 1 degré. Nous sommes actuellement 6 milliards d’humains et nous dépensons l’énergie de 10 000 réacteurs nucléaires (1 réacteur = 1 milliard de watts). En 2050, nous serons 8 à 10 milliards. On a besoin d’un minimum d’énergie pour vivre à peu près confortablement. Le seul choix est entre l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables. Hubert Reeves, qui était un physicien nucléaire, pense que la seule voie c’est les énergies renouvelables. Il faudrait 20 000 réacteurs nucléaires et c’est pour lui une folie en ces temps de terrorisme. Le grand défi à venir est : peut-on faire vivre 10 milliards de personnes sans détériorer la planète. L’un des grands projets en cours est le projet e-terre qui est la 1ère des étapes pour assurer un débit régulier à l’énergie produite à la façon du soleil. Hubert Reeves nous dit aussi que certaines compagnies pétrolières comme BP ou Shell ont compris que le pétrole n’est pas l’avenir et entamé (pas par philantropie, faut quand même pas trop en demander !) des programmes pour d’autres formes d’énergie. Il croit aussi dans le génie humain , destructeur mais aussi créateur.
L’autre question est : nous avons 2 forces en présence , la mondialisation marchande et tous ceux qui ont pris conscience des besoins et limites de la planète ; la 2nde n’arrive-t-elle pas trop tard ? Si rien n’est fait, en 2050 la planète se réchauffera de 5 degrés. Si des actions sont entreprises, il y aura de toute façon un réchauffement de 2 degrés. Ce sont les transports les 1ers responsables de ce réchauffement. Actuellement nous injectons 30% de CO2 en plus dans l’atmosphère. Cette pollution, c’est une multitude de problèmes à résoudre. Comment faire pour taxer les émetteurs de CO2 ? L’avion, par exemple en émet 4 fois plus que le train. Si le programme de Kyoto est appliqué, il diminuera cette pollution de 6%. Pour progresser, il faudrait la diminuer de 60%.
Notre comportement est aussi à changer. Lors de la canicule par exemple, les climatiseurs ont été poussés à fond or 1 climatiseur à fond produit 10 calories d’où l’absurdité : pour m’enlever 1 calorie, j’en rajoute 10. Toutes ces calories ont provoqué des pics d’ozone responsables, autant que la chaleur, de morts . Chaque geste fait par chaque personne compte !
L’espèce humaine est entièrement responsable de la 6ème extinction qui se prépare et qui pourrait bien être elle-même, étant la plus fragile des mammifères. Nous serons nos victimes ou nos sauveurs. La vie continuera sur terre avec ou sans nous.
Ce texte a été vu 1858 fois depuis le 20 avril 2004
 
Résistances Caen 2003-2014 - contact