Communiqué de presse de l'association ESPER

ESPER est une association indépendante, qui lutte contre la fermeture des Services Publics en milieu rural, contre toutes les formes de nuisances environnementales, et qui prend position contre les licenciement collectifs et individuels dans les entreprises. Notre motivation intacte et nos actions corrélées à l'effectif de nos adhérents ne sont audibles qu'au travers des réseaux d'échanges sur Internet, des médias locaux et des initiatives que nous prenons en organisant quelques débats publics.

LA NOUVELLE POLITIQUE REGIONALE . . . . . .

Les évènements électoraux des dernières mois ne nous laissent pas sans réaction. La majorité régionale a changé : le PS, le PCF, les Verts, sortis victorieux des urnes aux élections régionales sont sensés pratiquer en Basse-Normandie une politique différente de celle menée par M. Garrec et ses amis.

Parmi les premières mesures, La gratuité des manuels scolaires :

Dans le programme électoral du PS il était question de prendre en charge le coût des manuels scolaires du Secondaire. D'aucun de s'imaginer que le principe de gratuité connu dans les collèges pouvait être étendu dans les lycées . . .
Et bien non ! La formule retenue par la nouvelle majorité est une gratuité au rabais, et applicable le plus rapidement possible pour bien montrer que les élus se souviennent de leurs promesses électorales . . . .
Une gratuité au rabais : Il nous semble que la proposition électorale de M. Duron manquait sérieusement d'analyse financière. Pour les de parents d'élèves, le coût annuel de manuels scolaires du secondaire se situe entre 175 et 220 € selon les filières. Que voulez-vous que les familles puissent s'acheter avec 45€ (à peine 2 livres neufs) crédités sur une carte à puce dont le développement sera assuré par la SODEXHO, fameuse société de services de restauration, ancienne propriété de la CFDT, en plein développement sur le marché américain en particulier. Ces 45€, proposés par les élus du Conseil Régional, correspondent à une enveloppe globale de 2.5 millions d'€uros, soit environ 0.5% du budget global 2003 de la région. Nous aurions préféré une autre méthode que la copie conforme du système existant en Haute-Normandie appliquée depuis plusieurs années. Ces dispositions technocratiques ne correspondent en rien à la profession de foi de M. Duron. M. Auxiette, nouveau président de la région Pays de Loire a su trouver les 6.8 millions d'€uros annuels et sur 3 ans, nécessaires à l'application d'une véritable gratuité des manuels scolaires en Lycées. Pourquoi est-ce impossible en Basse-Normandie, l'une des régions les plus assistées d'Europe? Nous constatons donc que d'autres choix ont été fait, et que tous les élus de l'ex-gauche plurielle n'ont pas les mêmes priorités d'une région à l'autre, même si ces priorités sont des engagements électoraux.

D'autres choix stratégiques de la nouvelle majorité régionale . . . . . . . .

Il y a quelques jours, l'annonce du choix des élus régionaux de promouvoir le nouveau réacteur nucléaire nommé EPR, fabriqué par Siemens et Framatome n'a certainement pas étonné beaucoup d'électeurs. Rappelons simplement que nous vivons dans la Première Région Poubelle Mondiale en matière de déchets nucléaires : 530 milles m3 de déchets stockés à la COGEMA, selon la DRIRE.
Le PRG et les Verts, qui avaient pris clairement position contre le développement de l'énergie nucléaire, auraient-ils perdu une occasion de combattre ce nouveau programme nucléaire, et chercher à contrer l'avis des Fabiusiens qui forment la majorité des nouveaux élus ?
Quel silence assourdissant depuis l'annonce de cette orientation de la part des anti-nucléaire ! Si après 2 mois de mandat, on est capable de se taire de la sorte sur ses propres convictions, qu'est-ce que ce sera dans 6 ans !
Nous ne pouvons que réprouver cette décision débile de s'engager sur la production d'une nouvelle génération de réacteurs nucléaires qui n'auront peut-être même pas de matière première ( de l'Uranium ) à consommer à partir des années 2050-2060. Les ressources de la Terre ne sont pas inépuisables, et nous aurions préféré la présentation d'un grand plan de développement régional des énergies renouvelables.

Des propos rassurants . . .

D'autres intentions plutôt désopilantes de la part de certains élus régionaux et notamment du maire de Cherbourg, montrent qu'il va falloir être très vigilant. Récemment les patrons ont été rassurer d'entendre dire que la méthode d'attribution de subventions publiques aux entreprises privées n'allait pas fondamentalement changer.
Durant la campagne régionale d'autres idées ont été proposés : la régulation et la limitation des subventions et aides publiques auprès des entreprises privées. Nous sommes de cet avis. Alors que l'argent manque dans tous les services publics, que des coupes sombres s'appliquent dans les budgets, et que nous tous, usagers, devront payer tôt ou tard le prix de cette privatisation orchestrée au plus haut niveau de l'état, il est impensable de poursuivre une politique scandaleuse et volontairement aveugle de subventions publiques aux privés telle que l'ancienne majorité la pratiquait. Notre rôle dans cette affaire sera d'alerter nos concitoyens par tous les moyens, si cette politique d'attribution de subventions publiques susurrée aux oreilles patronales, devenait réalité.

Communiqué du 16 juin 2004 pour ESPER : Daniel RAMOND
Ce texte a été vu 1501 fois depuis le 06 juillet 2004
 
Résistances Caen 2003-2014 - contact